lundi 31 mai 2010

SCENE DE VIE DU SAMEDI

Rendez-vous était pris, samedi 12h30, porte de Clignancourt.

J'arrive avec 5 minutes de retard, j'appelle :

_Les filles, c'est moi vous êtes où?
_Entre le café des amis et le Mc Do
_Ah, mince, je vois pas, de quel côté?
_Là où il y a plein de bus et une guérite RATP.


Je vois, c'est à 20m, je raccroche, j'y cours.
J'y arrive.
A ma gauche, station Esso.
A ma droite, station Total.
Pas de café des amis.
Pas de Mc Do.

Je rappelle, perplexe...
_Mais enfin, je trouve pas
_T'es où Ginoute?
_Ben, porte de St Ouen
_...
_...
_On est à porte de Clignancourt...
Heureusement que me suis pas plantée au point d'aller porte de Versailles...

J'ATTENDS TOUJOURS DES NOUVELLES

de la BNP qui m'a volé 500 euros dans l'affaire.

Enfin quand je vois leurs bureaux :

je me dis que je suis pas la seule à qui ils ont volé 500 euros.


Ce matin, coup de fil sur le portable, au travail.
Je cherche mon portable des heures pendant que la musique de guinguette qui me sert de sonnerie résonne dans notre entreprise en proie à la sinistrose aigüe, je vois que c'est un numéro privé, je souris, je ris, je suis sûre que c'est mon banquier qui va me restituer l'argent gagné à la force de mes poignets.

_Allo?
_Allo! Alors Denise, ça va! J'ai encore plein de petits chiens, tu m'en reprendrai bien un ou deux?
_...

samedi 29 mai 2010

JE SUIS LA PLUS ANCIENNE INSCRITE SUR FACEBOOK

La preuve? Je reçois des notifications depuis 40 et demi :
Et pour faire bonne mesure, revoilà le si mignon bébé hippo:



jeudi 27 mai 2010

LE RESTO JEUNE & BRANCHE

MESSAGE DEDIE A QUI DE DROIT

NOUVELLE CHRONIQUE

de tante gina ici!
Comprenez bien, chers amis, que quepouic ne me verse pas un salaire fixe. Je suis payée à la pige.
Ainsi, pour que je puisse m'acheter des boules de gommes, ce serait bien que vous fassiez parvenir tous vos problèmes d'ordres éthiques, moraux, conjugaux, sentimentaux, vestimentaires, gastronomiques, sexuels, culinaires, santé, professionnels, personnels, familiaux, astrologiques, généalogiques, financiers, de digestion* et autres, à

jul.et.hub@gmail.com


*Si je suis si polyvalente, c'est que d'une part j'ai beaucoup d'expérience, d'autre part j'aime beaucoup les boules de gomme.

mercredi 26 mai 2010

LUNDI, APRES LE TRAVAIL,

(quel malheur, on faisait partie du cinquième des français à travailler pour du beurre en cette torride pentecôte), nous sommes allés voir Turner et ses peintres, l'expo au Grand Palais.

Déjà, grosse déception, ce n'était pas dans la nef du Grand Palais (évidemment, on est plus intéressés par des verrières que des tableaux, là on pensait concilier les deux).


Mais ensuite, ben ce fut troublant.

L'expo rassemblait des toiles de "maîtres" dont s'était inspiré Turner pour aller plus loin, plus haut plus fort. On entendait des commentaire extatiques devant chaque œuvre de l'anglais.

Mais bon, nous fûmes unanimes.

Pas une fois l'élève ne nous a parut dépasser le maître, ni la copie égaler l'original. Tout ce tintouin pour ça?


PS : je ne suis pas objective. Je déteste les tableaux où sous prétexte de "clair-obscur", il n'y a rien de clair et tout est obscur.

Je ne vous met pas d'illustrations, google me pompe l'air en proposant plein de photos de Tina Turner.

Alors tant pis, à la place, et comme un cheveu sur la soupe:

mardi 25 mai 2010

lundi 24 mai 2010

LA VITRINE ITALIENNE QUI POSE QUESTION :



Message interdit aux moins de 24 ans (on est vertueux séant).

Cette vitrine d'une mercerie italienne m'a doublement perturbée.


En effet cette vitrine n'est pas celle d'un sex-shop. Les deux premiers étages nous proposent tout le nécessaire pour la couture.

Mais le dernier étage???


Vous voyez, ici, des cravates pornographiques.

A quoi celà rime-t-il d'avoir des images pornos au dos de sa cravate???
Si un courant d'air souffle pendant la messe, on est mal, non?

vendredi 21 mai 2010

LE NOUVEAU SONDAGE

Salut les amis.

j'ai eu un débat avec un charmant personnage.

Enfin un ex-charmant personnage.

Depuis qu'il a des nouvelles lunettes je le trouve en effet plus glaçant que charmant.

Qu'en pensez-vous donc...

Voilà la photo, que j'ai tenté d'anonymer tant bien que mal...




sondage

A UNE FETE DE FAMILLE,

il y a quelques temps, j'inaugurais une fort jolie robe bleue.
Mes petits frères poussèrent des hauts cris de réprobation, la jugeant trop courte. Comme ils sont plutôt puritains, je n'y attachais guère d'importance.
Puis le soleil se fit la malle, et la robe resta dans mon placard.

La météo étant redevenue propice aux tenues estivales, j'enfilais ma petite robe légèrement froufroutante, et des collants marrons, et vogue la galère, au boulot.

Ce midi, comptant profiter du beau temps pour faire du lèche-vitrine (et non du shopping, ni la BNP ni mon propriétaire ne manifestant la volonté de me rendre les 500 euros mystérieusement disparus de mon compte), je sortis, frétillante dans la rue.

En 20 mètres, on m'a successivement proposé un café, un verre, un tour, un autre café.

Je suis allé m'acheter un sandwich et me terrer dans mon bureau pour préserver ma vertu.

Mes frères sont peut-être puritains, mais ils ont parfois raison.

LE VENDREDI, AU BOULOT

je côte les poul*s de batteries.
Celles qui font si grise mine :

qu'on ne peut que faire que des bouillons Kub où les envoyer en Afrique (où ça tue l'économie locale, mais l'engagement altermondialiste n'est pas dans ma ligne éditoriale phatique).
15 négociants à appeler, qui font, faut croire, un concours de musique d'attente de téléphone déprimante. C'est pas le meilleur moment de la semaine. Sauf que. Depuis deux mois, un nouveau standardiste a été embauché dans une des entreprises. Avec une voix... sexy à en tomber.
(J'en tremble encore sur ma chaise).
Je ne comprends pas pourquoi, au lieu de vendre des poul*s, il ne fait pas de doublage de comédies romantiques (voire de films pornos dans l'absolu).

ENCORE UNE CHRONIQUE DE TANTE GINA

là-bas!

N'hésitez pas, chers lecteurs et lectrices énamouré(e)s, éploré(e)s, perturbé(e)s à me faire faire part de tous vos petits tracas quotidiens*, je suis là pour ça!


* mots clés = amour, amitié, cuisine, travail, moulinex, astrologie, numérologie, éthique, aérologie, crises existentielles, harcèlement au travail, éruptions volcaniques, problèmes mathématiques, drames historiques, problème de voisinage, je réponds à tout, et je tire les cartes!

(faire part de vos demandes à jul.et.hub@gmail.com)

jeudi 20 mai 2010

SUITE DU FEUILLETON ECONOMIQUE

En fait, les problèmes ophtalmologiques de la BNP Paribas * vont avoir des conséquences plus pénibles que prévu.
Je suis allée dans une agence et la pauvre dame n'a rien pu faire pour moi, elle m'a dit de voir ça avec MON conseiller, dans MON agence. Je ne veux pas traiter un banquier de fainéant en plus d'infâme spéculateur, mais il s'avère que c'est le cas, parce que mon agence n'est ouverte que de 9hoo à 17hoo (et sans un être un bourreau de travail, mes horaires dépassent bien ceux-là).

Donc elle me donne la ligne directe de mon conseiller. Qui s'avère fort malin, car il a trouvé une sacrée technique pour s'éviter les ennuis et les doléances. Quand on appelle, ça sonne deux coups, puis on se prend une stridulence sur-aigüe dans les oreilles, ce à n'en plus finir. Au bout de 5 tympans achevés, j'ai renoncé, et appelé le service client (je vous passe les détails des téléphones du bureau qui, lorsqu'on tape 3 sur un serveur vocal, t'envoient aléatoirement à un collègue de ton entreprise si tu ne connais pas la bonne combinaison mystère).
Le service client ne peut rien faire sinon me faire payer 14,90 euros. (ILS FONT UNE ERREUR, JE PAYE DES AGGIOS + 14,90 EUROS!!! ILS SORTENT BENEFICIAIRES DE LEURS CONNERIES A LA BNP. BOUGRE DE BOUGRE!).

Elle me conseille de voir avec le bénéficiaire du chèque.

Qui est mon mafieux proprio bénéficiaire du bouclier fiscal (ces margoulins de capitalistes auront ma peau, décidément). Comme il est semi-fictif, semi-je m'en foutiste, semi-dark-vador, ça promet...

On va faire le feuilleton de l'été avec ça!



* je mets le nom bien en entier, ils ont peut-être un scruteur de blog poli et diligent comme D*cathlon qui avait illico corrigé l'erreur d'horaire en m'envoyant un fort sympathique mail. Si jamais la banque pouvait lire ce message et me solutionner mon problème poliment, ça me serait d'un grand secours.

D'autant plus que ce message illustre ma nouvelle résolution de vilipendage public des méchants sur le web pour que google les trouve. En stock, j'ai ainsi en photo le nom et la plaque d'immatriculation d'un sagouin qui s'est garé devant notre garage, nous empêchant de vaquer à nos occupations.
Un jour d'énervement, je le mettrai en pâture sur le web, mais là j'ai fort à faire.

HIER, JE VOULAIS FAIRE UNE REVOLUTION NEOCOMMUNISTE

quand j'ai découvert qu'on était le 19 mai, et que j'avais un découvert abyssal.
Alors j'ai eu des grandes réflexions sur l'ascenseur social en panne et la perte de confiance dans les politiques aux dents longues et aux mains sales, et j'ai été faire un énorme et voluptueux gâteau au chocolat pour me rasséréner.
Avant de regarder le biopic de Che Guevera en 2 épisodes et de décider de mener une guérilla dans la jungle contre Sarkozy et la société de consommation.
Puis mon conjoint, sacrément pragmatique, m'a demandé de vérifier plus en détail mon historique bancaire. Bien lui en prit, car en fait la BNP-Paribas a quelques problèmes ophtalmologiques.
Car un chèque que j'avais fait de 417,50 euros c'est transformé en débit de 917,50 euros. Soit 500 euros volatilisés.

La perspective de, finalement, ne plus être à découvert, m'a sacrément fait passer l'envie de mener une guérilla junglesque. D'autant plus qu'à Montr*uil, pas de jungle. Et que le Che, ben, il meurt à la fin.

Donc bon je vais aller les voir cet après-midi et vous tenir au courant de cette peu commune aventure (dommage que ça ne soit pas arrivé dans l'autre sens...).

mercredi 19 mai 2010

HIER SOIR, J'AI OUBLIE MON TELEPHONE BUREAU

Ce matin, ma chef m'informe que, quand elle est arrivée, mon réveil (des chansons de Jonnhy Cash) -(j'écoute de la country au réveil - je suis un vrai cowboy)(j'enchaîne sur joe dassin - je suis une vraie mamie)(mes goûts musicaux ne sont plus à prouver)(revenons à nos moutons) hurlait à tue-tête.
Qu'elle a du le chercher au milieu des fax que je répands pour faire de la litière, partout.

Je suis double - démasquée.

mardi 18 mai 2010

JE PUBLIE DES BETISES

dans mon journal car je suis tête en l'air et ma chef est en vacances et je ne suis donc pas corrigée.


Enfin bon,


GROS DEBAT DANS LA BLOGOSPHERE ALTERNATIVE

Un lien s'échange sous le manteau chez les geeks francophones-chatophobes* en ce moment.
Un lien qui peut être prit au premier degré, ou au second degré.
Un ami, officiellement ennemi des chats, surfait sur chatmania.fr (la contradiction évidente est détaillée dans l'étoile de bas de post).
Et m'envoie cette perle.

Le design, en lui même vaut le détour.


Mais c'est surtout les témoignages qui valent leur pesant d'or.

"(...)
Je poste ce témoignage pour prévenir les gens de ce genre de danger.

J'espère que cela aidera a sauver d'autres petit chats qui méritent tous d'être aimé encore pendant de très longues années.

On t'aime Mouche et on ne t'oubliera jamais. "

"...
Je l'ai dégagé par l'extérieur mais en vain...
c'était trop tard! Je suis tellement triste que faire? Il me manque si vous saviez!"



Voilà; après si des lecteurs sont choqués que je me gausse des gens aillant perdu leur chat d'une si affreuse manière (héhé), qu'ils soient informé que le TRASH fait aussi partie de ma ligne éditoriale. Ecrivez moi vos doléances : letrainvolant@gmail.com , ça m'amusera.
Hé puis les amis, si vous avez, au moins une fois, regardé c'est mon choix, l'émission ou les gens exposent leurs problèmes et leurs larmes en ricanant, vous ne pouvez pas me jeter la première pierre.


* je me définis comme chatophobe. C'est à dire que j'ai une répulsion instinctive pour ce qui et des gros chats obèses à mamies, et des lolcats, et des gifs avec des chatons. Et les chats cons d'appartement. Et les gens qui aiment trop les chats.
Par ailleurs, on note chez certains chatophobes, comme l'ami sus-mentionné, un étrange mélange d'attraction-répulsion. On va regarder des lolcats. On va lire des témoignages de propriétaires de chats. C'est le même genre d'attitude qui mène certains de vous (au niveau intellectuel indubitable - vous lisez ce blog) à regarder des stupidités à la télé. Moi, je n'ai jamais regardé La Ferme célébrité, Loft Story, Pékin Express, Star Ac', Delarue, Valérie Damidot et en fait toutes les émissions de TF1 - mais je regarde des lolcats de temps à autres.

Cependant, j'avoue sans rougir que devant un chat sympa qui vagabonde, je ne dis pas non à une partie de "attrape-moi si tu peux" ou "si tu sautes très haut, tu auras une sardine".
évitons le manichéisme primaire.

lundi 17 mai 2010

AH, OUI

pendant que j'atis en vacances, il y a tout de même eu une mini chronique de tante Gina là-bas.

N'hésitez pas à envoyer vos questions*, je suis parfois polie.

*
jul.et.hub@gmail.com

SACRE KARMA

Nous avons pris le train de nuit pour nous rendre en Italie.

A l'aller, nous avions embarqué un camembert et un munster.

Parce que bon, faut être équipé.


A ma décharge, ces fromages étaient successivement emballés :
  1. -dans leur emballage d'origine
  2. -dans dans de l'alu
  3. -dans un tupperware
  4. -dans un sac
  5. -le tout recouvert de gros scotch.
Mais, bon, certes, après 15 h00 de trajet, ça embaumait - un peu - dans notre compartiment (où nous avions 4 voisins).



Au retour, le karma ferroviaire a frappé.

A Florence (les touristes de Florence ont une certaine réputation chez ***); deux baba-cools trop âgés, trop équipés de valises, trop polyglottes, trop ethic-world sont monté dans notre compartiment.

La révélation fut d'abord olfactive.

Puis visuelle.

Ces vieux pseudos hippies transportaient, nonchalants, dans un sac plastique ouverts à tout vent, ...
...
...
leur compost.




Je vous laisse imaginer la nuit voluptueuse que nous avons donc passé...

DE RETOUR

Salut les amis, c'est moi Jérome, non je n'ai pas changé!
Je reviens de vacances épiques, équipée d'un petit conseil à vous faire partager.

Acheter son lonely planet dans la gamme "occasion" d'Amazon, c'est malin, ça vous fait économiser 10 euros.

Mais, en fait c'est con.

Parce que "d'occasion", ça signifie aussi que ce ne sera pas le même modèle que celui décrit "édition 2010 - Naples et la côte Amalfitaine".


Moi, j'ai récolté le 2005.


Et en 5 ans, sur la côte Amalfitaine, tout a bien changé.

Victimes de la crise, les campings ont été remplacés par des hôtels 4 étoiles, et il s'avère donc complexe de trouver place ou planter sa tente.

vendredi 7 mai 2010

VACANCES

Salut les colibris,
je pars quelques temps pour des vacances incongrues bien méritées...
Donc pas de messages de blog pendant une petite semaine.

En attendant, je vous laisse admirer 8 jours durant ces photos du plus gros camion du monde*.

* Je cite le descriptif, venu d'un lecteur pour lequel l'échelle, c'est la 4L :

il peut transporter 360 tonnes de matériaux à 65 km/h
il fait 10m de large, 16m de long, 8.5m de haut
il a un moteur de 6000 chevaux (soit environ 100 4L)
soit 95.4 L de cylindrée (soit 86 fois un moteur de 4L)
pour alimenter le véhicule, un réservoir de 5250 litres (soit 175 fois celui d'une 4L)


ça vous fait de belles jambes, hein, bande d'écolos!

jeudi 6 mai 2010

LE MILITANTISME SUR FACEBOOK


Quand on regarde les groupes auxquels j'adhère, mon rare engagement prend tout son ampleur...

POURQUOI LA GRECE EN EST-ELLE ARRIVEE LA??

Chers amis, pour répondre à cette question qui tarabuste mon couple (on a les problèmes conjugaux qu'on mérite), j'inaugure "l'enquête facebook".
Et cette investigation se révèle probante, je peux vous expliquer la genèses de la crise grecque en quelques points.

Qu'est-ce que les internautes laissent transpirer sur la Grèce via Facebook?

0/ Ils ne l'aiment pas trop (cf le nombre de like à tous les groupes que je vais vous présenter).


1/ Ils confondent la Grèce et Hollywood.

Non, je crois bien que cette série c'est plutôt Will & GrAce!
Le Gray's Anatomy ainsi réorthographié ne manque pas de goût. Dommage que

3/ L'accent sur le e de Grèce soit difficile à gérer (cf le groupe du milieu de l'image précédente)
et
4/Personne n'a posé son like sur le premier groupe de l'image ci dessus.

5/ Les banques de Grèce n'ont pas de client, de quoi faire faillite:
6/ Aucun intérêt ne s'exprime pour les productions locales :

7/ Et toujours, peu d'amour, que ce soit pour la politique ou la culture de ce pays :
En même temps si ce pays est si méconnu, c'est parce qu'il est mal représenté chez nous :

MENACES SUR LA KALMOUKIE

Cette information vient directement de Yahoo, et je ne résiste pas à vous la faire partager...

Le président de la Kalmoukie (Fédération Russe), Kirsan Ilyumzhinov, affirme avoir rencontré des extraterrestres.

Une soucoupe aurait atterrit sur son balcon le 18 septembre 1997, laissant sortir des «créatures humanoïdes en combinaison jaune». Quand on lui demande comment ils ont communiqué, le président reste plutôt flou : «Il s’agissait d’un échange d’idées».
Cette déclaration semble avoir inquiété le député russe, Andrei Lebedev, qui a interrogé Medvedev sur quelle procédure appliquer dans le cas où Kirsan Ilyumzhinov aurait révélé des secrets d’Etat aux extraterrestres.

mercredi 5 mai 2010

ETRE MAL VUE PAR UN OPHTALMO (C'EST UN COMBLE)

Je suis repassée chez mon ophtalmo parce que, vendredi, il me manquait une référence de lentilles se trouvant sur les boîtes.
Or ma dernière boite de lentilles avait été mangée par des insectes tropicaux.
Coup de chance, j'en ai retrouvé une vieille, je suis donc allée lui apporter.
Première remarque du bon docteur, "mademoiselle, elles sont périmées vos lentilles".
Bon, ok je lui réponds, mais je les mets seulement à la St Glinglin quand je vais à la piscine où à la plage.

Et le voilà qui monte sur ses grands chevaux.

Figurez vous que piscine, mer, et douche sont contre-indiquées pour les lentilles.
Stupéfaite, j'écarquille mes yeux de perplexité.
D'après lui, il y a DES AMIBES PARTOUT! VOUS VOULEZ DES AMIBES DANS VOS YEUX MADEMOISELLE???
je veux dire, le seul moment où les lentilles sont vraiment nécessaires, c'est bien à la piscine/mer!

Il m'a tétanisée avec des photos de gens qui perdaient leurs yeux avec des kératinites amibiennes (?).
Puis, d'un ton bonhomme "ah, mais vous mettez des lentilles qui se jettent tous les jours, ça va alors!"


Humhum.

Il avait la boîte sous le nez depuis le début.
Il aurait donc pu se passer des films d'horreur de gens perdant leurs yeux...

OK MON SONDAGE M'AUTORISE

à vous narrer mes histoires de T-shirts.


Depuis trois ans, chaque mois de mai, je veux un T-shirt orné d'un perroquet.
Or, cette année, j'ai trouvé.
Plus exactement j'ai trouvé un magasin avec deux modèles.
Le choix fut cornélien, mais en m'appuyant sur mes principes, j'ai choisi celui-ci :


Mais bon, une semaine après, en proie au doute, je me suis ruée dans le magasin pour acheter l'autre.

C'est tout de même pratique. Car dès que l'un est au sale je peux mettre l'autre, si besoin est.

Moralité, je suis perroquetisée pour le reste de ma vie, je pense.


NB : ce n'est pas moi sur ces photos, hein, moi j'ai une tête et pas de short rose.

mardi 4 mai 2010

UN SAMEDI ORDINAIRE

Samedi 1 mai

10h01 : réveil endolori avec d'affreuses doulers
13h02 : je décide de faire une mayonnaise. Or j'ai un accessoire censé les faire à merveille. J'essaye. On obtient u liquide peu ragoûtant.
14h23 : décision, allons profiter du soleil à la forêt de Rambouillet.
14h54 : panne de 4L. Moteur surchauffé, problème putatif au niveau du joint de culasse.
15h30 : retour au garage en petite vitesse mais en grand en stress
17h00 : à la place de la balade en forêt, ménage
18h00 : on va pas se laisser abattre, si on allait au ciné?
18h03 : débats sur le film (green zone vs Adèle Blanc Sec)
18h05 : je perds. on ira voir Adèle Blanc Sec
18h12 : On enfourche le deux roues pour la traversée de Paris pour aller au ciné à 3euros 90
19h00 : on a loupé Adéle Blanc Sec, 10 minutes de retard.
19h10 : De dépit, devant tant de malchance, on se dit qu'on devrait achter un jeu à gratter
19h11 : je gagne 4 euros
19h12 : avec mes gains, je rachète deux tickets
19h13: je perds tout
19h33 : on décide d'aller à une séance plus tard, voir Alice aux pays des merveilles, en attendant, cherchons un petit resto pas cher?
20h05 : tiens, une crêperie
20h23 : on m'amène ma galette complète, œufs, sel, jambon, sel, fromage, sel, champignons, sel. A 10 euros.
20h43 : je demande une orange givrée en dessert
20h44 : pas d'orange givrée
20h45 : je demande une coupe "trois sorbets" en dessert, passion, orange, citron.
20h47 : on m'informe qu'il n'y a pas de passion.
20h48 : on m'informe qu'il n'y a pas d'orange
20 h 49 : je demande un sorbet citron, framboise, pêche
21h00 : On m'apporte une glace pistache, fraise, cassis
En face, un autre drame se joue
La crêpe flambée commandée se révèle être une crêpe avec peu de garniture mais beaucoup, beaucoup de hum.
De quoi faire un verre ou deux
21h13 : mon compagnon est bourré après sa crêpe
21h14 : on paye, plutôt cher pour ce très médiocre festin
21 h19 : on a loupé le début de la séance
21h24 nous voila dans la salle
23h30 : fin du film. C'était pas vraiment bien.
23h33 : on sort, et on s'approche du deux roues pour rentrer
23h35 : il pleut à verse
23h37: on va prendre un coca
23h47 : il y a beyoncé à fond
23h55 : bilan financier de la soirée désastreux
01h00 : au lit, espérant que la poisse aura foutu le camp le lendemain